Actualité de la rencontre entre St François d’Assise et le Sultan al-Malik al-Kamil

20190914

Museo di Storia    Marsiglia

Rencontres et convergences autour des deux rives

A l’occasion du huitième centenaire de la rencontre entre St François d’Assise et le Sultan al-Malik al-Kamil, en 1219, à Damiette, l’Institut des Hautes Etudes Islamiques (IHEI) et son partenaire italien, la Communauté Religieuse Islamique (COREIS) Italienne organisent, en relation avec la Communauté Franciscaine, plusieurs rencontres, colloques et ateliers en France et en Italie. La rencontre entre St François et le Sultan, puis celle d’Assise, en leur honneur, en 1986, et plus récemment celle, à Abu Dhabi, entre le Pape François et le shaykh Ahmad al-Tayeb, grand imam d’al-Azhar, manifestent avant tout une écoute réciproque et la volonté commune de se référer au Dieu unique, le même pour tous, au-delà de la diversité des formes religieuses. Elles incitent aussi à un vivre ensemble citoyen et responsable, autour de valeurs partagées.La rencontre de Marseille doit permettre de contribuer utilement aux débats sociétaux actuels, par une réflexion sur les valeurs communes, la diversité de leurs formes, la complexité sociale et économique confrontée aux enjeux environnementaux.

 1ÈRE SESSION :  AU-DELÀ DU DIALOGUE ISLAMO-CHRÉTIEN :UNE UNIQUE SPIRITUALITÉ Le dialogue entre les différentes religions et cultures trouve une convergence particulière dans le cheminement spirituel de ceux qui ont fait le choix de s’y engager en consacrant leur vie à Dieu. Cette démarche vécue dans la vie franciscaine et par les mystiques musulmans leur permet de reconnaître cette Unité dans et au-delà de la diversité des Révélations.

 2ÈME SESSION :  RELATION À L’ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLEL’encyclique du Pape, Laudato si et la Déclaration islamique d’Istanbul sur le changement climatique global invitent à revisiter nos choix de vie dans une perspective d’écologie intégrale, resituant durablement à la fois la relation de l’homme à la nature, avec une perspective économique réelle et équitable. L’exemple des sages des traditions chrétienne et musulmane, puisant à la source des textes sacrés, permet une relecture vécue de la relation de l’homme à l’animal, respectueuse de la dignité des êtres et des différents règnes de la Création. 

3ÈME SESSION :  CONVERGENCES INTERCULTURELLES ET ÉCONOMIE EURO-MÉDITERRANÉENNE PARTAGÉEEloignée tout autant d’un nivellement culturel appauvrissant et des replis identitaires néfastes, la recherche d’une unité dans la diversité devrait permettre, au contraire, l’intégration et la pleine responsabilité citoyenne. Dans cette perspective, les valeurs universelles auxquelles se réfèrent les différentes cultures et religions ne sont pas éloignées de celles de la République. Les échanges interculturels, pratiqués entre les deux rives de la Méditerranée sont également propices à des partenariats économiques et, au-delà, à une véritable entente entre les peuples.